social twittersocial facebook

CONSEILLER MUNICIPAL DE TOULOUSE ET CONSEILLER COMMUNAUTAIRE DE TOULOUSE MÉTROPOLE

Déménagement de la cantine numérique : tous mes encouragements pour ce nouveau défi !

Alors que sera inaugurée ce soir la nouvelle cantine de Toulouse Métropole qui s’installe au Quai des savoirs, c’est l’occasion de rendre hommage au travail déjà accompli par l’ensemble de l’équipe de La Mêlée et de lui souhaiter une belle réussite dans les défis qui s’annoncent.

Si le terme de cantine est familier pour les spécialistes du digital, il me semble nécessaire de revenir en quelques mots sur la réalité que recouvre un lieu comme celui-ci.

Dans de nombreuses villes françaises se sont développés ces dernières années des lieux d’échanges et de rencontre principalement tournés vers le numérique.

Ces lieux originaux et novateurs, appelés "cantines", se caractérisent par trois composantes essentielles.

La cantine, c’est un lieu de coworking (bureau partagé) c’est-à-dire un lieu entre la maison et le bureau où l’on vient travailler, échanger, innover. C'est un lieu que l’on s’approprie et où les compétences sont décloisonnées.

La cantine, c’est aussi un lieu qui porte et organise des événements, des formations, des débats ou des conférences. C'est un lieu constamment animé et vivant.

La cantine, c’est enfin un lieu d’expérimentation où la diversité des profils d’usagers et d'entreprises ainsi réunis génère une véritable propension à l’innovation.

A Toulouse, la cantine a été co-fondée en 2011 par l'association "La Mêlée" et Toulouse Métropole et elle attire désormais près de 15 000 visiteurs par an. Située rue d’Aubuisson depuis sa création, elle déménage aujourd’hui au Quai des savoirs. Si ce déménagement soulève des interrogations, notamment en raison d'une superficie qui sera moins importante qu'antérieurement, il offre indéniablement de belles perspectives : en jouxtant l’Université de Toulouse et d'autres acteurs de la connaissance comme Science & Animation, la cantine permettra assurément de faire naître de nouvelles synergies entre les étudiants, les chercheurs et les chefs d’entreprises.

Par ailleurs, les dirigeants de La Mêlée m’ont fait part de leur projet ambitieux de préserver également l'actuelle cantine du quartier Saint-Aubin.

Toulouse serait donc dotée de deux cantines complémentaires, celle du Quai des savoirs davantage tournée vers les citoyens et celle de la rue d’Aubuisson plus orientée vers les entreprises, qu'il s'agisse aussi bien de start-up ou de grands groupes.

Si ce projet venait à se concrétiser, les inquiétudes quant à la nouvelle superficie du lieu deviendraient bien entendu sans objet. Bien plus, il ferait de Toulouse une métropole résolument tournée vers l'avenir et qui pense la cité à l’aune des révolutions numériques en cours.

Je formule donc ici le souhait que Toulouse Métropole se tienne à l’écoute de ce projet qui démontrerait que notre ville sait se donner les moyens de ses ambitions

En ce jour important pour les dirigeants de La Mêlée, je veux leur témoigner de mon admiration pour le travail accompli et de mon soutien sans faille pour les défis à venir.

Romain Cujives
Conseiller Municipal de Toulouse
Conseiller communautaire de Toulouse Métropole

                                                                               Retrouvez aussi mon article sur "la ville intelligente"